Live du salon : Ain’t she sweet

Prenez une chanson de 1927, hommage d’un père à sa fille, faites-la reprendre par tout le gratin du showbiz (Erroll Garner, Franck Sinatra, Gene Vincent et les Beatles) et on obtient un standard très roots à l’origine devenu rock n’ roll en 30 ans d’existence. Alors, on n’a pas pu résister au plaisir de se la jouer à la Stray cats !

Image Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s